timeline_pre_loader
null

FONDATION PAR JOHN KELLY

L’année de 1961 marque le début d’une belle aventure pour John Kelly. Dans sa petite maison de l’Ile Perrot, à l’ouest de Montréal, il fait la demande pour la vidange de sa fosse septique. La compagnie contactée n’est pas disponible avant 2 à 3 semaines. Ce délai aura un impact fondamental sur l’avenir de sa famille. Technicien en imprimerie à Montréal et policier à ses heures sur l’Ile Perrot, John Kelly rêve aussi d’un jour avoir sa propre entreprise. Devant une si longue attente pour une vidange de fosse septique, il se dit qu’il y a un manque d’entrepreneur dans ce domaine aussi nébuleux que mystérieux. N’ayant pas peur des moqueries associées à ce type de service et faisant preuve d’ingéniosité, M. Kelly fait l’achat d’un camion usagé avec un réservoir d’huile à chauffage à titre de camion  «vacuum». John Kelly apprit assez rapidement et à ses dépens que la vie peut parfois être remplie d’embûches. Après avoir remplacé le réservoir affaissé sous l’effet d’aspiration et modifié son système, Sanivac prend officiellement son envol.

null

l’INTÉGRATION DE LA 2E GÉNÉRATION

La première personne embauchée par John Kelly est son épouse, Josée Serrurier, à titre de réceptionniste. Son travail consiste à la recherche de clients en feuilletant les bottins téléphoniques. En 1963, John Kelly optimise son savoir-faire en offrant un nouveau service complémentaire à la vidange de fosse septique, soit l’installation et le remplacement de fosse septique. Le début des années 1970 marque une implication de plus en plus fréquente dans des travaux d’excavation. De 1972 à 1978, les quatre fils de John et Josée, soit Mark, Dennis, Patrick et Daniel rejoignent leurs parents pour la poursuite de cette belle aventure. Avec toute cette jeune équipe à ses côtés, John Kelly en profite pour ajouter le déneigement de type commercial et municipal à son offre de services. L’année 1985 est un point tournant pour la famille Kelly. Le déneigement est mis de côté pour faire place au nettoyage d’égout. Cette nouvelle activité est aujourd’hui en grande partie responsable de la réputation attibuée à Sanivac.

null

Nettoyage d’égoût

Le 14 juillet 1987, plus de 100 mm de pluie tombent en 2 heures sur Montréal, inondant une grande partie de la ville. Au même moment, la famille Kelly termine la construction d’un nouveau camion «vacuum» à deux pompes tout juste sorti de l’imaginaire de Dennis Kelly. La construction du camion est terminée, mais il reste encore l’étape de la peinture. L’urgence causée par le déluge oblige les frères Kelly à utiliser le camion encore dans sa robe d’acier. Le camion est tellement en demande qu’il s’écoule plus d’un an avant qu’il ait droit aux couleurs blanche, orange et rouge qui distinguent toujours Sanivac. Cette même année, les 4 frères prennent possession des actifs de la compagnie. John laisse sa place à la relève, mais garde toujours l’oreille attentive à l’action qui se déroule juste de l’autre côté de la rue, face à sa maison sur le boulevard Perrot à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. Parfois un simple mot ou une simple phrase sert à guider ou rassurer ses fils pour le cheminement futur de l’entreprise.

null

Toilettes portatives

En 1994, ils agrandissent leur champ d’action, en débutant le printemps avec l’achat de 28 toilettes portatives. Le concept fonctionne tellement bien qu’ils terminent l’été avec plus de 80 toilettes. Depuis ce temps, le nombre de toilettes se chiffre à plus de 4700, le tout dans une grande variété d’unités. Après seulement 2 années dans ce domaine, ils décrochent le contrat du «Grand-Prix de Formule 1 de Montréal», contrat qu’ils ont par la suite décroché à plusieurs reprises. Que ce soit dans les parcs, les festivals ou les chantiers de construction, vous ne voyez plus de toilette chimique, vous voyez maintenant une «Sanivac ».

. . .
null

Grand
déménagement + Agrandissement

Les années 2000 sont représentatives de grands changements et d’avancements tant technologiques, qu’économiques. La famille Kelly n’y échappe pas. Le premier garage de John sur le boulevard Perrot, trop petit depuis déjà si longtemps, ne suffit plus. C’est en 2001 qu’a lieu le grand déménagement dans le Parc Industriel de Notre-Dame-De-L’Île-Perrot. Les parts de marché de Sanivac dans tous leurs secteurs d’activité ne font que s’accentuer et le nouveau bâtiment devient rapidement trop restreint. C’est ainsi qu’en 2006, un nouveau bâtiment est érigé derrière le premier. Comme la progression ne fait que s’accélérer, en 2011, le bâtiment arrière est agrandi pour tripler sa capacité. Cela permet maintenant d’avoir tous les équipements sous un même toit. Ces années ne sont pas seulement marquées par des constructions, plusieurs nouveaux équipements se sont ajoutés pour atteindre 124 équipements en 2017.

null

L’INTÉGRATION DE LA 3E GÉNÉRATION

L’année 2017 est un autre point tournant pour l’entreprise familiale Sanivac. Elle marque le départ à la retraite de Daniel Kelly. C’est aussi l’intégration de la 3e génération Kelly au sein de l’actionnariat. Carole-Ann, David et Vincent Kelly ont choisi de prendre la relève de l’entreprise Sanivac. Ayant tous les trois grandi dans l’entreprise familiale et s’étant impliqués dès leur plus jeune âge dans les activités opérationnelles de l’organisation, les petits-enfants de John Kelly, fondateur, comprennent bien la culture familiale de Sanivac et ont à coeur la qualité exceptionnelle des produits et services de l’entreprise.